• EOS
  • FallsBC
  • Ccnb
  • NBLungs
  • Ducks Unlimited
  • Cpaws
  • cocagne
  • asf

En vedette


climatespotlightFR
vivezlanature spotlight

Blogue

Accueillez une projection : Toute espèce vivante ‒ Vivre l’expérience d’un bioblitz

mercredi 5 avril 2017
by Raissa Marks


Le film documentaire, Toute espèce vivante ‒ Vivre l’expérience d’un bioblitz , vous fera découvrir un parcours étonnant qui illustrera quatre semaines passées au cours de deux étés à explorer tous les aspects de la nature – les poissons, les insectes, les plantes, les champignons, les reptiles, les amphibiens et les mammifères – qui vivent au Nouveau-Brunswick dans notre propre zone naturelle protégée du Grand Lac.  (Veuillez noter que le film est en anglais avec les sous-titres en français.)

Célébrez la décennie des Nations unies sur la biodiversité – en accueillant une projection de ce film dans votre collectivité !

Contrairement à la téléréalité, ce film documentaire présente de véritables scientifiques qui parlent des vrais enjeux qui affectent de vraies personnes qui vivent dans de réelles collectivités.

Toute espèce vivante a été produit par une compagnie basée au NB, Flower Power Production, en collaboration avec le programme BiotaNB du Musée du Nouveau-Brunswick.  BiotaNB est un projet de recherche de 20 années pour identifier et cataloguer plusieurs espèces du Nouveau-Brunswick, avant que l’intrusion humaine et les changements climatiques s’intensifient.  Le RENB en partenariat avec Flower Power Production pour promouvoir les visionnements de ce film dans les collectivités partout au Canada.

Tellement d’opportunités pour vous prononcer

mardi 22 novembre 2016
by Raissa Marks
Il y a tellement de consultations du gouvernement qu’il est difficile de tout suivre ! Nous avons tenté de simplifier cette tâche en présentant la liste de celles qui intéressent les groupes environnementaux avec leur date limite :

Pré-budget provincial
Les Néo-Brunswickois sont invités à assister aux séances publiques qui auront lieu prochainement en vue d’établir les priorités du budget de 2017-2018. 16 novembre au 5 décembre

Réforme électorale provincial
La Commission sur la réforme électorale étudie des systèmes de votation alternatifs, l’âge de vote, et d’autres règlements électoraux. Date limite : 30 novembre

Eaux navigables fédéral
Revue des changements introduits par l’ancien gouvernement à la loi sur la protection des eaux navigables. Date limite : 7 décembre

Loi sur la protection de l’environnement fédéral
Revue complète des dispositions et de l’application de la loi canadienne sur la protection de l’environnement. Date limite : 1 décembre

Organismes de bienfaisance fédéral
Modernisation des règles régissant le secteur des organismes de bienfaisance et leurs activités politiques. Date limite : 9 décembre

Évaluation environnementale fédéral
Revue complète des processus d’évaluation environnementale au Canada. Date limite : 18 décembre

Pêches fédéral
Revue des changements introduits en 2012-13 à la loi sur les pêches par l’ancien gouvernement. Recherche de commentaires sur la restauration des habitats protégés qui ont été perdus et sur l’intégration de mécanismes de protection modernes. Aucune date limite mentionnée, mais le comité doit soumettre son rapport « au début de 2017. » Date limite :

Office national de l’énergie fédéral
Un examen ciblé de la structure de l’ONÉ, de son rôle et de son mandat selon la loi sur l’office national de l’énergie. Date limite : 17 janvier

Approbation d’exploitation selon la loi sur l’assainissement de l’air – Irving provincial
Renouvèlement de l’approbation d’exploitation du complexe des chutes réversibles à Saint-Jean de Irving Pulp and Paper Limited. Date limite : 7 mars

Nouvelles des groupes

Les merveilles d'apprendre dehors à l'année longue

jeudi 21 septembre 2017
by Jon MacNeill
Éditorial par Nadine Ives

Il n’y a rien comme le sentiment de retourner à l’école.


Mais s’il était possible de capturer la liberté des journées d’été, l’exploration de l’expérimentation et de l’apprentissage en plein air pendant toute l’année ?

Le Nouveau-Brunswick accueille un groupe dévoué et novateur d’éducateurs en plein air qui savent enseigner à l’extérieur de l’école et qui ont conçu le programme du RENB « Les grands penseurs se rencontrent dehors » proviennent de milieux différents et de diverses disciplines, et ils sont très futés.

Par exemple, ces éducateurs savent qu’un enfant qui apprend en plein air profite d’avantages physiques, mentaux, émotionnels et d’un développement social, en plus d’améliorer leurs résultats académiques.

Et les mathématiques ?  Tracer la courbe des plantes trouvées dans différentes parties de la cour de récréation.  Regrouper les objets trouvés dans la nature selon leurs couleurs, leurs formes ou leurs textures.

Sciences et changements climatiques ?  Mesurez la température, la quantité de pluie et des chutes de neige et suivez ces données pendant un certain temps.  Observez le cycle de vie des grenouilles dans votre lieu humide local.

Alphabétisation ?  Écrivez une histoire imaginaire de la vie d’un insecte, ou d’un arbre.  Utilisez des adjectifs pour décrire les nuages.

Parfois, ceux qui ont des difficultés d’apprentissage en classe s’épanouissent lorsqu’ils ont l’occasion d’apprendre à l’extérieur – et presque tout le monde adore explorer la nature.

C’est donc une bonne nouvelle de constater que des enseignants, des parents et des élèves de partout dans la province et qui retournent en classe pour une autre année, seront reçus par notre équipe d’éducateurs en plein air qui s’est préparée pour une autre saison d’aide aux enseignants afin que leurs élèves se connectent aux riches occasions d’apprentissages tout juste à l’extérieur des murs de leurs classes – parce qu’après tout, au Nouveau-Brunswick, la nature n’est jamais très loin de nos seuils de porte.

Depuis 2015, l’équipe des « Grands penseurs se rencontrent dehors» a visité plus de 40 écoles partout dans la province pour aider les enseignants à faire en sorte que les leçons surgissent hors des pages pour se concrétiser en plein air devant les yeux des élèves.

Nos séances de formation sont divertissantes, engageantes, et remplies d’occasions d’activités dans lesquelles les enseignants peuvent eux-mêmes expérimenter la fièvre d’introduire le programme en plein air, et de voir combien c’est efficace de créer des souvenirs tissés de moments d’apprentissages importants qui demeurent avec les enfants pendant des années.

Les activités que nous pouvons présenter peuvent s’adapter à tous les domaines, liant des occasions d’apprentissage axées sur l’expérience aux compétences et aux buts de développement tel que décrit dans le programme provincial.

Comme une enseignante de l’École élémentaire Salem de Sackville le disait après avoir suivi la formation : « C’est l’avenir de l’éducation. »

Nous sommes parfaitement d’accord — et nous savons que lorsque votre enfant aura la chance d’apprendre en plein air, vous serez aussi de cet avis.

Plusieurs enseignants qui ont participé aux séances de « Grands penseurs se rencontrent dehors» affirment que c’est une façon fantastique d’atteindre les jeunes qui apprennent tout simplement mieux en agissant, tout en renforçant les leçons déjà apprises dans la classe.  Une enseignante d’une séance récente a très bien compris : « Le plus grand nombre de sens impliqué, le plus nombre de mouvements et d’expériences positives, meilleur sera l’apprentissage. »

Après avoir profité d’une leçon à l’extérieur, les élèves retournent à leur classe en étant plus concentrés et créatifs, ils possèdent une meilleure récollection et une mémoire améliorée, et ils peuvent mieux résoudre des problèmes, et travaillent mieux en collaboration avec leurs camarades.

Ce ne sont pas juste les enfants qui profitent du plein air.  L’enseignement à l’extérieur offre aux enseignants un nouvel enthousiasme pour leur travail et ouvre la porte à d’autres stratégies innovatrices d’enseignement.  Un enseignant qui prenait sa classe à l’extérieur pour une leçon de science a soudainement commencé à percevoir différentes façons de relier les mathématiques, le langage, les arts, les études sociales et plus encore.


Parler à l’enseignante de votre enfant à propos d’inviter l’équipe des « Grands penseurs se rencontrent dehors» à votre école.  Vous pouvez réserver une séance en contactant Pascale Ouellette, coordonnatrice des programmes d’éducation et de proximité du Réseau environnemental du Nouveau-Brunswick, au (506) 855-4144 ou par courriel au nben@nben.ca.

Assurons-nous que cette année, dans un plus grand nombre d’écoles de toutes les régions de la province, l’expression « retourner à l’école » ne voudra plus dire retourner à l’intérieur !

Nadine Ives est coordonnatrice des apprentissages en plein air au Conseil de conservation du Nouveau-Brunswick et membre fondatrice du programme  « Les grands penseurs se rencontrent dehors,» du Réseau environnemental du Nouveau-Brunswick.  Nous sommes reconnaissants pour l’appui du RENB, dont le personnel dévoué nous maintient organisés, et pour l’appui financier du Fonds en fiducie pour l’environnement du Nouveau-Brunswick et de la Fondation TD des amis de l’environnement.

Call for Volunteers: Nature Trust of New Brunswick Hosting Trail Maintenance Days on Sunday, September 3rd

jeudi 31 août 2017
by Nature Trust of New Brunswick
The Nature Trust of New Brunswick is recruiting more volunteers to help steward the Caughey-Taylor Nature Preserve near St. Andrews and the Clark Gregory Nature Preserve on Deer Island and will be training volunteers this Sunday, September 3rd.

Caughey-Taylor Event: This Caughey-Taylor with a focus on trail maintenance and bird monitoring. Volunteers will meet in the new parking lot at the entrance to the Taggart’s Marsh and Chickahominey Mountain Trail.

 

WHEN: Sunday, Sept. 3rd, 2017 from 9 am to 12 pm.

 

WHERE: Caughey-Taylor Nature Preserve, Bocabec, near St. Andrews, NB.

 

Clark Gregory Event: The Friends of Clark Gregory Nature Preserve land stewards will be gathering to meet new volunteers and complete trail work at the nature preserve. Volunteers will meet at the parking area at the top of the entrance road to the northern parcel of the preserve.

WHEN: Sunday, Sept. 3rd, 2017 from 1:30 pm to 4 pm.

 

WHERE: Clark Gregory Nature Preserve, Deer Island, NB.

 

RSVP: For more info and to RSVP, please contact Richelle at richelle.martin@ntnb.org or 506-453-4886.

Emplois verts

Employment Opportunity - Conservation Assistant

jeudi 14 septembre 2017
by Roberta Clowater, Canadian Parks and Wilderness Society - New Brunswick Chapter
The Canadian Parks and Wilderness Society - New Brunswick Chapter (CPAWS NB) is the provincial branch of a national conservation charity. We encourage the protection of our province’s wild ecosystems in protected areas, and work to ensure that nature comes first in parks management. CPAWS NB is looking for an enthusiastic self-starter to help develop and promote protected areas campaigns for the land and ocean in New Brunswick. The successful candidate will be someone who can effectively work independently with little supervision, and who is able to quickly identify solutions to problems.

Duties
If you are the successful applicant, you will develop your skills in communicating nature conservation issues to the public, and building relationships to advance protected areas campaigns. The Conservation Assistant’s duties will include, but not be limited to, the following:
a) Undertaking research to contribute to communications materials regarding our ocean conservation, wilderness conservation and park management work;
b) Writing content for and designing materials for our educational and awareness programs;
c) Promoting, scheduling and leading our Watch Your Paws educational program (in English and French) in schools and with youth groups;
d) Organizing, promoting and attending meetings, outdoor activities and events with volunteers, community organizations, and community leaders in various parts of New Brunswick;
e) Helping to coordinate the activities of summer students and volunteers;
f) Writing reports on research findings, taking minutes at meetings, and writing briefing notes, backgrounders, content for newsletters, websites and social media;
g) Assisting with grant proposals and other fundraising activities.

The successful applicant:
a) Has a post-secondary degree from a college or university, from any of these fields: Environmental Studies, Natural Sciences, Environmental Policy, Environmental Education or a related field with an interest in working in the conservation sector;
b) Is currently under-employed and living in New Brunswick, or willing to relocate to New Brunswick;
c) Has experience and interest in nature conservation issues, communicating with the public, volunteer management or community outreach;
d) Has strong research and writing skills;
e) Has proficiency with Word, Publisher, Excel, PowerPoint and/or other similar software, and well-developed communications skills online, with various social media;
f) Has exceptional organizational skills and ability to track and report on the details of various aspects of projects;
g) Has proven leadership abilities, ability to take initiative, ability to work independently with limited supervision and to develop own work plan to achieve assigned tasks;
h) Has a valid New Brunswick driver’s license, and the ability to travel throughout New Brunswick;
i) Has Canadian citizenship, permanent resident status or has been granted refugee status in Canada and is legally entitled to work in New Brunswick.
j) The ability to communicate in both English and French are strong assets for this position.

This position will be based out of Fredericton, with some travel throughout New Brunswick. The position will be 30-37.5 hours per week, for at least 6 months, with the potential for extension.

To apply for this position, please submit a resume and cover letter, describing how you meet the qualifications for this position. We require the names and contact information of three professional references. Please, no phone calls or drop-ins. Please apply, by email only, before September 21, 2017 to: rclowater[at]cpaws.org (replace at with the symbol).

For more information about CPAWS NB, please visit our web site: www.cpawsnb.org   


Évènements à venir


Kingston Family Nature Preserve BioBlitz with Miramichi Naturalist Club
samedi
, 23 septembre, 2017

Écofestival de la Péninsule Acadienne: Journée éco-communautaire
samedi
, 23 septembre, 2017

Eco Connects NS
vendredi
, 22 septembre, 2017
Truro

Appels à l'action

Appel pour proposition de candidature pour les prix du RENB 2017

lundi 31 juillet 2017
by Annika Chiasson
Chaque jour des citoyens et des groupes de citoyens agissent pour protéger et restaurer l’environnement du Nouveau-Brunswick et nous pouvons ensemble célébrer et reconnaitre leurs contributions importantes.

 Durant l’année dernière, qui demeure dans votre mémoire?

Nous vous invitons à nommer un groupe ou des citoyens qui méritent l’un des prix accordés par le RENB et qui seront présentés avec éclat lors de l’Éco-confluence 2017. Faites-nous parvenir un courriel au nben@nben.ca en décrivant les travaux de votre candidat et quel prix il mérite. Les nominés doivent être membres ou associés du RENB.*

Date limite pour les propositions de candidature : 13 septembre, 2017

*Les membres et associés du comité directeur du RENB ne sont pas éligibles pour les prix.

Resquest for letters of support: Proposed name restoration for the Wolastoq

dimanche 30 avril 2017
by Alma
 The Wolastoq Grand Council supports our YOUTH GROUPS on their proposal for changing the name of the Saint John River, back to it’s original and proper name; Wolastoq (the beautiful & bountiful river ). We see this as a good place to begin the process of implementing the United Nations Declaration on the Rights of Indigenous Peoples; which was strongly recommended by the Truth and Reconciliation Commission.  

Proposed Name Restoration: 
  • The name Saint John River back to it’s original indigenous name -  Wolastoq
Purpose: 
  • Wolastoq; (the beautiful river) is the original Indigenous name of the River.
  • Wolastoq is the name sake for the real identity and unique nationality of our People; the Wolastoqiyik.  Respecting the rights of Wolastoqiyik.
  • Scientific studies have now confirmed, what our people have always known; “that water has memory”.    This river will remember its original name.   
  • This deed would begin a process for reconciliation with a show of goodwill on the part of the Government of New Brunswick, and would;
  • Create opportunities for discussions and engagement around indigenous issues.
  • Wolastoqiyik have a right to retain their own names for communities, places and persons. 

The Wolastoq Grand Council is requesting support letters from our Allies; as individuals, organizations, and/or Groups.  For more information, contact Alma Brooks, 506-478-1256, almabrooks.26@outlook.com

Please send support letters to the following addresses:

The Wolastoq Grand Council,
Grand Chief; Ron Tremblay
50 Maliseet Drive
Fredericton, NB, E3A 2V9


David Coon
Office of the Green Party Leader
P.O. Box 6000
Fredericton, NB, E3B 5H1

Additional Information

  1. Indigenous and Northern Affairs Canada
Carolyn Bennett; Minister of Indigenous and Northern Affairs Canada; has assured the Wolastoq Grand Council in writing that; - “Canada is committed to a renewed nation to nation relationship with indigenous peoples based on the recognition of rights, respect, cooperation and partnership.”   Carolyn Bennett also stated that ; - “Achieving full reconciliation between indigenous and non-indigenous people in Canada is at the heart of Indigenous and Northern Affairs Canada’s mandate, and that the government of “Canada will engage with Indigenous peoples, provinces, territories, and Canadians on how to implement the Declaration in accordance with Canada’s Constitution”.

  1. Andrea Bear-Nicholas
As described in a 2011 article by Andrea Bear-Nicholas, Maliseet historian:  
  1. The first step in the dispossession for the indigenous peoples in the Maritimes began in earnest immediately after the British capture of the French fort at Louisbourg in 1758.   Where place names and names of First Nations in the entire region had been inscribed on earlier maps; both would soon be erased by colonial cartographers in a process described by J. B. Harley as cartographic colonialism.  The justifications for these erasures was found in the doctrine of discovery.   
  2. The second step in the dispossession of indigenous peoples in Nova Scotia began immediately after signing of the Treaty of 1760 by Passamaquoddy and Maliseet Leaders, and later the signing of the Mascarene Treaty.   Although there was no surrender of any lands in either of these Treaties; 1.5 million acres of Maliseet land which outlawed the surveying and expropriation of lands not yet ceded by the indigenous inhabitants or purchased by the Crown.    


  3. United Nations Declaration on the Rights of Indigenous Peoples
The United Nations Declaration on the Rights of Indigenous Peoples:   Articles 1, 2, 6, & 13   support and provide a guide for the implementation leading to reconciliation.

As a distinct ‘people,’ we have a right to our accurate identity and nationality.
  • Indigenous Peoples have the right to the full enjoyment as a collective or as individuals of all human rights and fundamental freedoms as recognized in the Charter of the United Nations, the Universal Declaration of Human Rights, and international human rights law. 
  • Indigenous peoples and individuals are free and equal to all other peoples and individuals and have the right to be free from any kind of discrimination, in the exercise of their rights, in particular that based on their indigenous origin and identity. 
  • Every indigenous individual has the right to their own nationality. 
  • Indigenous people have a right to retain their own names for communities, places and persons.  “States shall take effective measures to ensure that this right is protected”.

Suivez-nous sur Twitter